Arts-Scène Diffusion

Gérard Simon, La Provence, Juillet 2019

Looking for Beethoven (frissons garantis)

Pascal Amoyel, virtuose international habité par son héros - entré viscéralement dans la peau de cette légende vivante - interprète magistralement des sonates tout en traduisant avec justesse et délicatesse ce qu'elle décrivent : émotions, sentiments et images.
Les mots et les notes se superposent dans une même harmonie devant le public suspendu à ses lèvres autant qu'à ses doigts...
Ce Beethoven, notre "acteur" ne l'appréciait guère jusqu'à le découvrir à l'âge de 20 ans, et ne plus jamais le quitter. En chercheur passionné a l'affût de la moindre biographie, il marche alors sur ses traces tel un historien et s'en imprègne comme un confident, se transformant en ami intime - comme s'il l'avait accompagné tout au long de sa vie - pour le faire découvrir sous un angle que seul un proche fidèle pouvait connaître.
A coup sûr, des vocations suscitées chez le jeune public et un nouvel éclairage sur un monstre sacré en partie méconnu mûriront comme les fruits des vibrations magiques qui envahissent les coeurs et les tripes, allant crescendo dans ce spectacle inoubliable...
Grande musique pour tous : incontournable !

Var Matin, Avril 2019

Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel ont terminé leur récital à l'image de ce qu'il fut : un grand moment d'émotion, de sensibilité. Et donc d'amour tout simplement.
Fidèles à eux-mêmes, les deux virtuoses ont d'abord tenu à faire comprendre ce qu'ils jouaient. Proches de leur public, au sens propre comme figuré, leur jeu et leur complicité à peine masquée font que la communion est totale, et que la relation est quasi fusionnelle avec la salle.

Christophe Huss, Le Devoir, Mars 2019

Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel ont démontré à quel point on peut constituer un récital passionnant autour d’oeuvres rares.  (…)
Les voir célébrées par Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel est une aubaine. La violoncelliste possède un son d’une puissance et d’une épaisseur dans le médium et le grave que beaucoup de solistes peuvent lui envier.
À l’opposé, son interprétation du volet central de Duparc, qu’elle susurrait quasiment sur un filet de son, était un bijou. Quant à Pascal Amoyel, si notre attention n’était pas si accaparée par son épouse violoncelliste, on n’écouterait que lui, avec son autorité (Saint-Saëns) et ses merveilleuses inflexions dynamiques (3e mouvement d’Onslow). Son seul moment moins impérial fut le finalede Duparc. Read more

Peter Brook, Septembre 2018

Une recherche très pure et touchante.

Stéphanie Marin, Zoom d'Ici, Août 2018

Alma et ses parents dépoussièrent la musique classique. On redécouvre des airs, les plus connus, de Bach, de Mozart, de Beethoven, de Schubert, Chopin, Debussy, on se trémousse sur du Jazz, on rit des mimiques de la jeune Alma, on l'admire lorsqu'elle saisit son violon, on boit les paroles d'Emmanuelle Bertrand et de Pascal Amoyel qui en racontant cette histoire, inculquent les valeurs de la musique qui relèvent plus de la sensibilité que de la connaissance. Read more

Le Devoir, Juillet 2018

… le Domaine doit une fière chandelle au couple formé par le pianiste Pascal Amoyel et la violoncelliste Emmanuelle Bertrand. Pascal Amoyel, on l’a écrit souvent, possède l’une des sonorités les plus intéressantes du métier. Il conçoit aussi des animations musicales d’une intelligence suprême, populaires au sens le plus noble du terme. Montréal et Forget avaient vu son spectacle sur György Cziffra ; Forget a vécu celui, extraordinaire, sur Liszt, après un judicieux programme en famille, avec sa fille Alma, résumant de manière astucieuse l’histoire de la musique. Read more

La Nouvelle République, Juillet 2018

Cette époustouflante représentation a été saluée longuement par les applaudissements d'un public sous le charme.

La dépêche du Midi

Eblouissant. Un spectacle de grande qualité. 

Le journal du Jura (Suisse)

La joie de jouer règne entre complices ravis, que ce soit sur scène ou dans la salle! 

L'Illustré (Suisse)

Alma fait partie des 7 personnalités qui ont fait bouger la Suisse romande en 2017.