Arts-Scène Diffusion

Miroirs brûlants

Francis Poulenc

Miroirs brûlants

Eloquentia, 2013

Guillaume Coppola, piano
Marc Mauillon, baryton



1-7 Le Travail du peintre
Pablo Picasso
Marc Chagall
Georges Braque
Juan Gris
Paul Klee
Joan Miró
Jacques Villon

8 Ce doux petit visage

9-17 Tel jour, telle nuit
Bonne journée
Une ruine coquille vide
Le front comme un drapeau perdu
Une roulotte couverte en tuiles
A toutes brides
Une herbe pauvre
Je n'ai envie que de t'aimer
Figure de force brûlante et farouche
Nous avons fait la nuit

18 Main dominée par le cœur

19-20 Miroirs brûlants
Tu vois le feu du soir
Je nommerai ton front

21-25 Cinq poèmes de Paul Eluard
Peut-il se reposer?
Il la prend dans ses bras
Plume d'eau claire
Rôdeuse au front de verre
Amoureuses

26 ... Mais mourir

27-33 La fraîcheur et le feu
Rayon des yeux
Le matin les branches attisent
Tout disparut
Dans les ténèbres du jardin
Unis la fraîcheur et le feu
Homme au sourire tendre
La grande rivière qui va

34 Une chanson de porcelaine 


Presse

Gilles Massacar, Télérama, 23 octobre 2013

Le tandem Mauillon-Coppola puise sa force et sa réussite dans la même parité artistique entre les partenaires — pas l'un au service de l'autre, mais les deux au service d'une même cause. Leur engagement est direct, puissant, musclé. Sans narcissisme. Rompu au répertoire médiéval le plus érudit comme au baroque le plus châtié (Monteverdi) ou au contemporain le plus déjanté (Oscar Crasnoy), Marc Mauillon s'affranchit sportivement d'une tradition de la mélodie française précieuse et salonnarde. Quant à Guillaume Coppola, soliste salué dans Liszt et Granados, c'est à lui que semble destiné ce titre d'Eluard : « Main dominée par le coeur ».

Cadence, décembre 2013

Armés d'une bonne dose d'inconscience (et d'une formidable personnalité), Guillaume Coppola et Marc Mauillon réussissent l'impensable: offrir une alternative moderne à la paire Pierre Bernac/Francis Poulenc créatrice de ces chefs-d'oeuvre mélodiques et poétiques.

La lettre du musicien, novembre 2013

[...] vrai duo, où chaque protagoniste tient toute sa place. Diction parfaite et expression sans fioritures, le chant de Marc Mauillon sort ce Poulenc des salons, tout comme le piano si éloquent de Guillaume Coppola.

Philippe Venturini, Les échos, 29 novembre 2013

Marc Mauillon forme avec Guillaume Coppola un duo d'une intense complicité musicale [...] le piano de Guillaume Coppola [...] le plus luxueux des écrins.

François Laurent, Mag, décembre 2013

Le musicien se révèle assez vite un partenaire de choix, volubile, toujours net dans les fulgurances.

Martine Dumont-Mergeay, La Libre Belgique, 27 novembre 2013

Avec le piano fougueux et coloré de Coppola en appui, Marc Mauillon y excelle. Le timbre assez ténorisant, voire pointu, du jeune baryton français peut surprendre, de même que le peu de vibrato, les éclats de voix ou le recours aux notes détimbrées : autant d’ingrédients d’une version incarnée et juvénile (héritée du baroque) qui fait mouche.  Lire l'article complet

Quobuz, 21 octobre 2013

Marc Mauillon trouve le style exact qui convient à la musique de Francis Poulenc dans ce programme intelligemment conçu, au gré d'un choix de mélodies qui ne sont pas parmi les plus connues et les plus enregistrées. Sa diction est parfaite, son timbre idéal et sa connivence avec le pianiste Guillaume Coppola au même niveau.

François Lafon, Muziksen, 9 décembre 2013

Le second (Guillaume Coppola) fait valoir la façon à la fois simple et élaborée qu’avait Poulenc de faire dialoguer le piano et la voix. lire l'article entier

Jacques Freschel, La Marseillaise, 20 octobre 2013

Un beau duo se souvenant du couple Poulenc / Bernac: direction et timbres clair enrobé d'un piano somptueux.

Audio

Francis Poulenc, Le Travail du peintre n°2 : Marc Chagall

Extrait du CD Eloquentia "Miroirs brûlants" (Intégrale mélodies de Poulenc sur des poèmes d'Eluard) avec le baryton Marc Mauillon
Sortie en septembre 2013


Francis Poulenc, Tel jour telle nuit n°2 : Une ruine coquille vide

Extrait du CD de Guillaume Coppola pour le label Eloquentia avec le baryton Marc Mauillon "Miroirs brûlants" (Intégrale mélodies de Poulenc sur des poèmes d'Eluard)
Sortie: septembre 2013