Arts-Scène Diffusion

Loïc Chahine, Le Babillard, 17 janvier 2016

Jean-Luc Ho trouve le caractère qui convient à chaque pièce mais ne le surjoue pas ; il magnifie les contrastes (y compris, et même surtout à l’intérieur de chaque pièce) sans jamais les exacerber […] Le toucher est sage mais jamais plat. Ce qui frappe, c’est le mélange d’apparente spontanéité et de rigueur […] Rien d’affecté ici, mais beaucoup de délectation. Dans ces vastes six Partitas, Jean-Luc Ho sait allier la modération (voire la modestie) à la puissance des passions et livre une leçon de tempérance […] Pour toutes ces qualités, parce qu’elle illustre les mondes divers que sont des clavecins différents, parce que les Partitas de Bach sont assurément une de ses œuvres fondamentales, cette intégrale est certainement un must de la discographie. Lire l'article complet