Arts-Scène Diffusion

Cécile Glaenzer, ResMusica, Août 2018

Le sommet en est sans doute la passacaille de l’Armide de Lully transcrite par Jean-Henry d’Anglebert. Le jeu de Jean-Luc Ho y fait preuve d’une magnifique clarté d’élocution. Il a le sens de la déclamation, et la profusion des ornements ne nuit en rien au discours. Lire l'article