Arts-Scène Diffusion

Simon Corley, Concertonet, octobre 2013

De fait, le disque frappe par sa formidable niaque, mais ce n’est heureusement pas sa seule dimension, grâce à l’accordéon tantôt agile, tantôt goguenard de Thomas Chedal, au violon tantôt crissant, tantôt charmeur de Fanny Gallois, au piano tantôt mordant, tantôt sensible de Fanny Azzuro, à la contrebasse tantôt rythmique, tantôt lyrique de Benoît Levesque, tour à tour mis en valeur par les arrangements. Lire l'article complet