Arts-Scène Diffusion

BA‐TA­‐CLAN, Jacques Offenbach

Chinoiserie musicale en un acte de Ludovic Halévy

 

 

« Prendre un air faux » indique Erik Satie en 1917 aux interprètes du fameux Prestidigitateur chinois, extrait de Parade. « Something is going wrong » s’écrie le phénoménal Chung Ling Soo avant de s’écrouler sur scène à Londres en 1918, victime de son propre tour, alors qu’on ne l’avait jamais entendu dire un mot d’anglais. C’est en scène aussi qu’en 1855, à l’heure de la première Exposition universelle organisée à Paris, l’Empereur de Chine se serait exclamé « Je ne suis qu’une déplorable contrefaçon ».

Le Ba-Ta-Clan d’Offenbach s’ouvre sur un quatuor en chinois qui aujourd’hui encore plonge le spectateur dans la perplexité. Complication inutile et extravagante, la chinoiserie subtilise à l’excès. Objet de fantasmes, sujet à clichés, toujours suspectée de contrefaçon, la Chine est magique parce que mystérieuse. Spécialiste de l’illusion, Rémy Berthier s’associe à une troupe authentiquement chinoise pour démonter les idées reçues et rétablir quelques vérités. En musique évidemment.

 

Adaptation pour 4 chanteurs et 4 instrumentistes

Yorrick Troman arrangements
 Laurent Lévy et Rémy Berthier mise en jeu et effets spéciaux
Elisabeth de Sauverzac costumes 
Lucie Jolliot lumières et scénographie 
Thomas Palmer chef de chant

 

Artavazd Sargsyan Fé-Ni‐Han 
Enguerrand de Hys Ké-Ki-Ka-Ko 
Judith Fa Fé-An‐Nich‐Ton 
Victor Sicard Ko-Ko-Ri-Ko 
Les Tromano & Gabriel Benlolo percussions

 

Durée : 1h15
A partir de 8 ans

Production : Les Brigands / Elodie Marchal - Loïc Boissier