Arts-Scène Diffusion

Lalala... avec Anne Niepold, accordéon diatonique

Lalala... avec Anne Niepold, accordéon diatonique

 

Anne Niepold est accordéoniste diatonique, musicienne avant tout. Elle vit avec passion sa musique sans frontières stylistiques, accessible à tout un chacun. Elle se consacre également à l’écriture et aux arrangements. Après le succès de son « musette is not dead », elle propose un nouveau projet, une rencontre avec le Quatuor Alfama.

Le répertoire se faufile parmi des chansons, pour la plupart très connues. Pas de paroles, non, car les mélodies parlent d’elles-mêmes. Des mélodies que l’on se surprend à siffler, à fredonner - lalala, lala, lalaaa… Des airs que la majorité d’entre nous - quel que soit l’âge - a croisés un jour, qui nous ont accompagnés pendant l’enfance, parfois même pendant toute une vie…

Des thèmes devenus intemporels, de Brel et Dalida, de Carlos Gardel à Michel Legrand, d’Henri Salvador ou Charles Trenet, mais également des retrouvailles surprenantes avec Mozart, Chostakovitch ou encore Mendelssohn…et comme fil rouge, les arrangements et compositions de la plume d’ Anne Niepold,  qui retracent ces moments forts avec finesse, nostalgie et humour.

Un concert très chaleureux dans une combinaison instrumentale inouïe : cette accordéoniste virtuose et les excellentes cordes du Quatuor Alfama vous feront (re)vivre ces « simples chansons » , que nous portons dans nos cœurs, sous une lumière nouvelle.

N’avons-nous pas tous besoin d’« une chanson douce » de temps en temps…?

 

Presse

Samuel Bon, Info Chalon, Juillet 2018

En quoi était-ce audacieux de programmer des musiciens qui, sur le papier, réunissent les conditions nécessaires à la satisfaction d’un public accroc à l’excellence, tant du point de vue technique qu’esthétique ? En effet, si l’on s’en tient au pedigree de ces musiciens ou à leur CV, long comme le bras, rien qui, a priori, ne détonne, sinon, peut-être, la présence d’un accordéon diatonique, celui malaxé avec virtuosité par Anne Niepold. C’est audacieux parce que, si la musique qu’ils ont jouée l’a été avec une excellence remarquable, leur présence sur scène et l’énergie qu’ils ont déployée était d’une telle vitalité qu’il est très difficile de les classer arbitrairement dans une catégorie qui apparaitrait vite trop étroite pour eux : celle de la « musique classique ». Annie Niepold & le Quatuor Alfama, c’est plus, beaucoup plus que cela : un esprit rock dans un corps « classique »
(…)
tout en saluant l’originalité de musiciens qui ont su faire de la Grande Musique sans laisser planer dans l’air cette détestable odeur de naphtaline et de formol qui, parfois, envahit d’autres lieux.

Stéphane Renard, L'Echo, Août 2018
« Lalala… » propose une évasion musicale rondement menée et gentiment déjantée. Mais, surtout, admirablement interprétée par une accordéoniste virtuose associée à l’un de nos meilleurs quatuors.
(…)

Entre ce petit bout de femme lovée autour de son accordéon et les solistes d’Alfama, chambristes confirmés, le courant passe avec une évidence surprenante. Car que l’on ne s’y trompe pas, dompter un soufflet pour en tirer d’incroyables improvisations ou distiller des coup d’archet millimétrés exige, dans les deux cas, des milliers d’heures de répétition…

Music in Belgium, Août 2018

L’étrange alchimie entre la virtuose de l’accordéon diatonique Anne Nieplod et le quatuor à cordes (violon, violon alto et violoncelle) Alfama, qui nous a offert une étonnante revisite de grands classiques de la musique lyrique et de la chanson populaire française, associant l’assise du quatuor classique au grain de folie de l’accordéoniste.

L'Avenir, Août 2018

(...) le grand écart d'entrée de jeu. Et c'est une vraie réussite : altemer compositions classiques - on al­lait savourer par la suite un délicieux opus 80 de Mendelssohn­ - et chansons populaires sans tom­ber dans la facilité et l'effet d'ac­croche, n'était pas gagné d'avance. 
(...)
Et le spectacle est aussi pour les yeux car Anne Niepold vit sa musique avec les tripes : entre larges souri­res, regards lumineux vers les musiciens du brillant Quatuor Alfama ou vers le public, visage déchiré par l'intensité de l'impro­visation, déplacement sur la scène et dans les gradins. Tout en­traîne vers la joie et la sympathie sans que jamais on ne soit capté par la précision technique que nécessite une telle musique, tout est tellement fluide et naturel, un régal. 

Stéphane Renard, Larsen

 À tous les publics. Celui qui n’aurait jamais imaginé voir débarquer une accordéoniste chez Mozart, tout comme celui qui n’aurait jamais pensé écouter un quatuor… 

Vidéos

Lalala… Trailer

avec Anne Niepold (accordéon diatonique, arrangements, compositions)


Dossiers

Lalala…
Lalala…