Arts-Scène Diffusion

Var Matin, Septembre 2019

Dès que Fanny Azzuro commence à jouer, c’est un pur ravissement. Son charisme éclate au grand jour. Avec Claude Debussy, elle aime, tout simplement. Elle aime la vie, elle aime la nature, elle sait tirer toutes les émotions que peuvent contenir ces « reflets dans l’eau », cet « hommage à Rameau ». Avec Maurice Ravel, elle ose. Car le compositeur du célèbre « Bolero » était un avant-gardiste. Et Fanny Azzuro traduit à merveille cette indépendance, cet anticonformisme qui fait avancer toutes les cultures. Témoin ces « Oiseaux tristes »... comme si des oiseaux pouvaient être tristes !
Avec Rachmaninov, elle se déchaîne. Elle se met au diapason de ce compositeur puissant, dominateur, profond, quelque peu rebelle. Ici, ça « décoiffe ». Olivier Bellamy avait annoncé un grand récital en prélude à cette soirée : trois rappels lui ont donné raison. Read more

Colette Chevalier, L'Union, Septembre 2019

François Castang se dit simple mélomane mais il a su transporter l’assemblée dans un monde artistique mêlant littérature et musique de cette époque. Fanny Azzuro, musicienne complète et curieuse, diplômée du conservatoire supérieur de musique de Paris, a ponctué ses récits au piano avec une grande habileté. Read more

Anne-Sandrine Di Girolamo, Gang Flow, Juillet 2019

« Mouvement » est un spectacle intéressant à plusieurs titres. Récital dansé, il marie avec une certaine audace la danse et le piano. Mais la rencontre entre les deux arts est plus grande encore. Quel concertiste accepterait, en effet, une entrée en scène aussi peu conventionnelle que celle de Fanny cachée sous le drap blanc qui recouvre le piano au début du spectacle ? (...
)Quand l’oeuvre (ici la musique) respire par le biais d’un autre art (la danse) et que les artistes excellent, certains parlent d’un risque pris. D’autres, et nous en faisons partie, saluent l’audace et la créativité. Read more

Emilien Moreau, Journal Zibeline, Février 2019

Fanny Azzuro investit ensuite les lieux avec des extraits d’Images de Debussy et d’Iberia d’Albéniz, où la profondeur de son jeu et son sens de l’articulation firent merveille. Read more

La Nouvelle République, Novembre 2018

Elle a fourni en solo un récital de piano d’exception. D’entrée, sur un prélude et une fugue sur le thème d’Albinoni, sur une composition de Bach joliment interprétée, la jeune trentenaire s’est mis dans la poche son auditoire, qui a bien senti toute la passion et le talent de la jeune virtuose.
Elle a aussitôt enchaîné sur une sonate funèbre de Chopin, avant de véritablement régaler le public avec une très belle interprétation des Images de Debussy « Reflets dans l’eau », hommage à Rameau, et « Mouvements ». Le concert a été finalisé sur les Variations opus 41 de Kapustin et comme bis demandé par le public avec insistance, « Scènes d’enfants » de Schumann, avec une ovation méritée à la clé. Read more

Laure Mézan, Radio Classique, Novembre 2018

Magnifique album dans lequel la jeune pianiste témoignait d’un sens des couleurs, d’une sensualité, d’une expressivité les plus touchants à travers des pages de Debussy, Albéniz et Ravel.

Alain Cochard, Concertclassic.com, Novembre 2018

Nous voulions sortir du monde de Piazzolla, explique F. Azzuro, même si le programme en comporte un peu (Romance del diablo et Camorra III), et laisser une belle place à des créations avec des compositeurs tels qu’Alexandre Fontaines, Matthieu Stefanelli, Luis Caruana ou Graciane Finzi ». On trouvera aussi un bel arrangement du Opale Concerto de Richard Galliano, sans oublier Odéon de Nazareth et le fameux Tico-Tico dans des versions hautement vitaminées. Read more

Alain Cochard, Concertclassic.com, Novembre 2018

On la suit avec attention depuis une décennie : à chacune de ses apparitions, chacun de ses enregistrements, Fanny Azzuro séduit par un propos toujours très abouti. Sorti l’an passé, son disque « Impressions 1905 » (Paraty, un « Disque de la Semaine » de Concertclassic) montrait un jeu admirable de poésie et d’intensité dans le troisième cahier d’Iberia d’Albéniz, la première série d’Images de Debussy et les Miroirs de Ravel. Excellente nouvelle, ces deux derniers ouvrages forment le cœur du programme que la pianiste donne jeudi 8 novembre à la salle Cortot dans la série « Nouveaux Virtuoses » Read more

Le Dauphiné Libéré, Octobre 2018

Un récital de piano jugé sublime. Dire que Fanny Azzuro a enchanté un public connaisseur est un faible mot.

Festival Nohant, Juin 2018

Le public très nombreux a énormément apprécié le récital de cette jeune artiste atypique, qui aime le métissage des musiques, et qui est aussi à l’aise avec Rachmaninov et Debussy qu’avec Kapoustin dont elle a interprété avec brio une page très jazzy.  Read more