Arts-Scène Diffusion

Douce Félicité

Michel Lambert/Sébastien Le Camus

Douce Félicité

Musica Ficta, 2017

Dagmar Saskova & Barbara Kusa, dessus
François-Nicolas Geslot, haute-contre
Francisco Javier Mañalich, taille
Arnaud Richard, basse
Manuel de Grange, direction

 



Michel Lambert et Sébastien Le Camus figurent parmi les compositeurs les plus importants sous le règne de Louis XIV. Loin de l'opéra, où Lully règne en maître absolu, mais omniprésents aux salons des aristocrates et intellectuels, leurs airs sérieux illustrent d'une manière exemplaire le raffinement et l'équilibre propres au bon goût français.  De structure simple, la beauté de ces oeuvres est sublimée par des lignes mélodiques souples, une harmonie riche et expressive et des textes qui mettent en avant le charme et la douceur du sentiment amoureux.


Presse

Denis Grenier, Ut pictura musica, 10 juillet 2017

La prestation est de nouveau convaincante, l’engagement des chanteurs total, le soutien instrumental idoine, et la direction à la fois sûre et souple. Le kaleidoscope permet de suivre avec plaisir l’évolution de cette forme typiquement française. Jamais la pédagogie, bien au contrare, n’atténue l’expression, le seul et véritable but de la musique. lire l'article complet

Audio

Ah, puisque la rigueur extrême

extrait du CD Douce Félicité