Arts-Scène Diffusion

Nicolas Mathieu, Olyrix, Mars 2019

Claire Lefilliâtre se montre à l’aise dans ce répertoire. D'une grande intensité en toute circonstance, elle incarne avec une justesse théâtrale les myriades d’émotions contenues dans ces pièces. Le soupir, l’agitation, le souffle haletant se trouvent ainsi pleinement portés. La voix projetée dans les aigus révèle un timbre argenté et une limpidité de son appréciée, mais peine à trouver son ampleur dans des graves timides. Le legato, entretenu par la résonance de la salle, est filé allègrement avec agilité. À ses côtés, la mezzo-soprano Dagmar Šašková montre une voix sans artifice, pleine et d’une richesse de timbre éblouissante. Mordante dans les médiums, soyeuse dans les aigus, elle offre une inépuisable palette de couleurs. Parfois incisive, parfois légère, l’attaque demeure précise à différents tempi. Dans l’Ego flos campi a voce sola de Monteverdi, la voix se fait pleine et rassurante, conduite avec attention au fil de lignes legato, de gammes prises en un souffle, jusqu’à un ultime ornement soigné sur le dernier accord du continuo. Lire l'article

Jean-Stéphane Sourd Durand, BaroquiadeS, juillet 2018

Le subtil dosage entre récits, airs de cour, extraits d’opéras et pièces instrumentales confère au concert un caractère unique et précieux. Asseoir le spectacle sur un tel programme démontre indéniablement le talent et la qualité de l’ensemble Il Festino. Comme des révélateurs en photographie, les quatre artistes ont brillamment exposé la condition féminine de la femme au XVIIème siècle.
La poésie vocale (voix parlée et/ou chantée) et la richesse des œuvres instrumentales ont contribué, sans aucune flagornerie, à classer la prestation de l’Ensemble parmi les plus originales et inventives de l’édition 2018 du Festival de musique baroque et sacrée de Froville Lire l'article

T. Moore, American Record Guide, janvier 2018

All the individual voices are beautifully produced and expressive, and the combination is well tuned and rich. [...] All in all, an excellent presentation of worthy repertoire. Don't miss it.

Loïc Chahine, Diapason, Décembre 2017

Le collectif de Manuel de Grange soigne une indéniable beauté plas­tique du son, manifeste dès le pre­mier des airs polyphoniques.

Reinmar Emans, Fono Forum, décembre 2017

A nice collection. Especially the two sopranos show a strong emotional involvement in the title song of Michel Lambert, which is communicated very nicely.

Denis Grenier, Ut pictura musica, 10 juillet 2017

La prestation est de nouveau convaincante, l’engagement des chanteurs total, le soutien instrumental idoine, et la direction à la fois sûre et souple. Le kaleidoscope permet de suivre avec plaisir l’évolution de cette forme typiquement française. Jamais la pédagogie, bien au contrare, n’atténue l’expression, le seul et véritable but de la musique. lire l'article complet

Sylvie Ribot, Ouest France, 24 novembre 2016

Émouvante, passionnée, désespérée, raffinée, primesautière... La musique et la femme n'ont fait qu'un ce week-end. Il Festino a régalé le public [...] Les airs prennent aux tripes et les entendre ainsi se consumer d’amour ne laisse pas le public indifférent. Surtout que les instrumentistes, tout en délicatesse, rivalisent eux aussi de virtuosité aux violes, à la harpe, au théorbe, au clavecin.

Ouest France, 23 octobre 2016

Il Festino charme sur des airs de Luzzaschi. L'ensemble Il Festino a fait salle comble samedi soir au théâtre de l'Arche de Tréguier. Les soprani et les instrumentistes ont fait revivre les airs des Dames de Ferrare (Italie) de la fin du XVIe. Lire l'article complet

John W Barker, American Record Guide, September 2015

The performers here are outstanding. Soprano Dagmar Saskova has a powerful, ringing, and beautiful voice; I hope to hear a lot more from her […] sweetly expressive, is tenor Francisco Javier Manalich, who also plays bass viol. Three other musicians make their contributions on some five or six instruments.
The loving commitment of these performers to Landi's music make this program a great treasure. I really loved it, and I think anyone else is likely to also […] Good notes, full texts and translations. Totally splendid!

Alain Cochard, Concertclassic.com, octobre 2015

[…] la richesse de la voix de Dagmar Saskova séduit l’oreille […] Au côté de la soprano, Francisco Manalich donne la mesure de son talent puisqu’il est, en alternance, gambiste et ténor : sa voix souple et son timbre ensoleillé conviennent parfaitement au genre de l’air de cour et s’apparient on ne peut mieux avec la couleur vocale de D. Saskova […] Dans « Laissez la durer la nuit » de Le Camus, Manalich donne la mesure de son sens poétique, soutenu par l’expressif théorbe de Manuel de Grange. Lire l'article complet