Arts-Scène Diffusion

Victoria Okada, toutelaculture.com, 15 janvier 2018

Le Quatuor Danel en maître de l’art à seize cordes
… Commencer leur concert avec Adagio et Fugue K 546, des pages étranges de Mozart (du moins pour l’Adagio aux harmonies extrêmement modernes pour l’époque), est certainement un signe de l’exigence et l’excellence des musiciens. À leur Adagio, grave mais jamais lourd, succède la Fugue dense où chaque voix s’entremêle avec les autres dans une clarté ahurissante.
(…) Enfin, le 15e Quatuor de Beethoven. Un roman par la musique, servi par une interprétation magistrale. Un grand moment.
Lire article complet 

Geneviève Charras, L'amuse-danse!, 4 octobre 2017

[…] l'ensemble fit sensation au festival MUSICA à la salle confidentielle -et comble- de la Bourse […] les interprètes se débattent, luttent physiquement face aux difficultés qu'ils franchissent aisément dans une virtuosité impressionnante. Sauts et rebonds au poing, ils se débattent pour atteindre cette extrême rapidité requise, cette énergie, cette dynamique, galvanisés par un rythme effréné à vous couper le souffle! […] Sur des "cordes raides", en danger constant, prenant des risques inconsidérés, dans une audace et en déséquilibre permanent, instable et périlleux, nos cinq funambules du son, franchissent le mur de ce désastre annoncé avec plus que du talent: de la magie ! Lire l'article complet

Bertrand Spiers, La voix du Nord, 9 août 2017

On a senti ce soir-là une vraie complicité, une écoute et une sensibilité étonnante chez ces musiciens chevronnés. Borodine, Chostakovitch puis […] un bis emprunté à Tchaïkovski a achevé de convaincre l’auditoire qu’il avait vécu une soirée exceptionnelle par la qualité du jeu et la magnificence du son. Lire article complet

Samuel Bon, Info Chalon, 4 juillet 2017

[…] le dernier concert, celui du Trio Wanderer et du Quatuor Danel […] a littéralement transporté le public […] la musique a fait son effet, c’est-à-dire humidifié les yeux, serré les gorges, remué les estomacs, ouvert les vannes des sacs de larmes de tout un chacun […] Pleurer en écoutant ces musiciens, le public l’a fait. lire l'article complet

Samuel Bon, Info Chalon.com

Un orgasme [musical] encouragé par la frénésie des corps des musiciens, littéralement emportés par la musique à laquelle ils donnaient vie. lire l'article complet

Pierre Liscia, Bachtrack, 17 avril 2017

Après deux bis, le concert s’achève. On ne sait plus très bien si l’on se réveille ou si l’on s’endort ; car ce soir, en nous communiquant la transe qui était la sienne, le Quatuor Danel nous emporta, au-delà de toute raison, au cœur du son, et ne manqua pas d’en souligner la démence. Lire l'article complet

Nicolas Munck, Anaclase, 5 février 2017

Weinberg
subtil équilibre entre richesse expressive et introspection [...] Les Danel incarnent stylistiquement cette idée par une interprétation exigeante, limpide et très caractérisée. Lire l'article complet

Michel Le Naour, Classica, mars 2016

[...] une lecture engagée des quatuors 6 et 7 de Weinberg par des Danel éblouissants.

Bruno Serrou, Classique d'aujourd'hui, 27 février 2016

Les Danel donnent de ces œuvres une interprétation au cordeau magnifiée par la pureté des lignes, un tranchant souverain, s’intégrant à un chant profond et à des sonorités onctueuses qui savent se faire rêches quand il le faut . Indubitablement, les Borodine tiennent ici leurs authentiques héritiers.  Lire l'article complet

Olivier Rossignot, Culturopoing.com, 3 février 2016

Les Danel s’emparent de chaque opus avec une finesse étonnante, nous faisant imaginer les tiraillements intimes du compositeur, tentant de remonter à la surface, et aspiré régulièrement vers le bas [...] Les musiciens servent à merveille ce grand sens de la rupture, la douceur qui résiste et la violence, qui couve avant d’intervenir comme le choc d’une tempête. Lire l'article complet