Arts-Scène Diffusion

Main écho, janvier 2010

Le Quatuor Danel a porté d’un son pur et dépourvu d’effets superflus tout le dynamisme du thème principal du mouvement d’ouverture. Ils nous ont fait partager la paix céleste de l’adagio, auquel succède l’allegretto [...] Ils ont conclu le presto du final dans un galop captivant [...] De nombreux bravos [...]