Arts-Scène Diffusion

J. W., L'Alsace-Colmar, juillet 2015

Une page pleine de charme et de vigueur dont les interprètes ont mis en relief la luminosité, la beauté mélodique et dans un fiinale éblouissant, l'entrain bondissant [...] Le mouvement lent [ du Quintette de Mozart] a été particulièrement intense, adoptant un tempo assez allant pour éviter tout mièvrerie, mais jouant avec finesse des ornements, et de la confrontation des timbres acides des cordes avec celui, plus charleureux de la clarinette.