Arts-Scène Diffusion

Pierre Liscia, Bachtrack, 17 avril 2017

Après deux bis, le concert s’achève. On ne sait plus très bien si l’on se réveille ou si l’on s’endort ; car ce soir, en nous communiquant la transe qui était la sienne, le Quatuor Danel nous emporta, au-delà de toute raison, au cœur du son, et ne manqua pas d’en souligner la démence. Lire l'article complet