Arts-Scène Diffusion

Ayrton Desimpelaere, Crescendo Magazine, Mars 2018

Il faut dire que l’homogénéité des cordes de l’OPRL épouse ici la quintessence de l’art du Quatuor Danel tout autant que le caractère bien trempé de Jean-Luc Votano qui adopte aussi une posture singulièrement chambriste et d’une douceur presque indicible tant elle nous touche au cœur. (…) Lire l'article complet