Arts-Scène Diffusion

Hélène Combis-Schlumberger., France culture, 19 juillet 2011

Si le temps ne s’est pas amendé, l’enthousiasme du SpiriTango quartet, lui, est au beau fixe. La foi et la fougue caractérisent leur jeu, sauvage, sensuel, aux couleurs fauves. L’hiver, sensiblement, s’empare de la salle des Gardes lorsqu’ils interprètent Invierno Porteňa, extrait de Las Cuatro Estaciones Porteňas, les quatre saisons de Piazzolla.