Arts-Scène Diffusion

Les Indes imaginaires

Les Indes imaginaires

3 violons, alto, violoncelle, basse de viole & clavecin

 

Sans parler d'orientalisme, mouvement littéraire et artistique propre au XIXe, l'homme du siècle de Louis XIV puis de celui des Lumières montre un goût prononcé pour l'exotisme, une certaine recherche d'un Ailleurs.
Que ce soit à la façon des philosophes, comme Montaigne puis Voltaire, qui cherchent chez des peuples lointains des arguments à l'appui de leurs doctrines et de leurs thèses (à cet égard, le célèbre Ballet du Bourgeois Gentilhomme, peut être vu comme une géniale parodie des ressorts politiques de l'époque), ou simple recherche de pittoresque décoratif, les exemples abondent, notamment dans les œuvres musicales du XVIIIème siècle. En 1753, l'accueil enthousiaste que le public parisien réserve à la création des "Indes Galantes" de Jean-Philippe Rameau est significatif de l'engouement du public pour ces parfums mystérieux et exotiques.

 

Michel Corette
Concerto comique n° 3 «les voyages du berger fortuné aux Indes orientales»
Concerto comique «les Sauvages et la Fürstenberg»

Jean-Philippe Rameau
1er concert en sextuor : La Coulicam/ La Livry / Le Vesinet

François Couperin
Sonate « la Sultane»

Jean-Philippe Rameau
6e concert en sextuor : «l’Egyptienne»
Suite de danses extraites des Indes Galantes

 

Audio

Rameau, La Livri

Enregistrement "live" par Thierry Géroux - l'atelier d'Euterpe
au Festival baroque de Pontoise le 1er octobre 2010

extrait du programme "Les Indes imaginaires"