Arts-Scène Diffusion

Pascal Amoyel

PIANO

21 Nocturnes

Frédéric Chopin

21 Nocturnes

Calliope, 2004



Released in 2004 - new edition in 2011

Pascal Amoyel’s recording of the complete Nocturnes by Chopin was rewarded, on the occasion of the bicentenary of the composer’s birth, with a Grand Prix du Disque Frédéric Chopin 2010, following in the tradition of M. Argerich, N. Freire and R. Blechacz. 

 

CHOPIN, Frédéric
Nocturnes (complete) 
Nocturne in B flat minor Op.9 No.1 
Nocturne in E minor Op.posthum 
Berceuse

 


Press

Joe Laredo, CD Reviews, 2010

A beautifully played and recorded version of the complete nocturnes. Amoyel is inspired by some of the greatest nocturnes: Op.27 n°1 is finely spun; Op.27 n°2 is exquisitely poised; and Op.48 n°1 is appropriately passionate [...] If you like your nocturnes sweetly dreamy and nightmare-free, these sumptuous recordings might satisfy.

Philippe Van Den Bosch, Classica, 2010

Nocturnes de rêve
La nouvelle version des Nocturnes de Chopin par Pascal Amoyel tutoie les plus grandes références. Pascal Amoyel réalise un miracle que l'on n'osait plus espérer : tout simplement une version idéale des 21 Nocturnes de Chopin, qu'on écoute bouche bée, en état d'apesanteur, ravi, au sens le plus fort du terme, par tant de beauté, et ce dès les premières notes de la Berceuse qui leur sert de préambule, comme s'ils n'appartenaient qu'au rêve [...] Un son au teint de lys, d’une blancheur marmoréenne, et toutefois dense et chaleureux. Ce sont là les effets du toucher du pianiste Pascal Amoyel. La délicatesse constante, la pureté, la perfection de son jeu laissent pantois d’admiration.

Christophe Huss, Classics Today, 2010

Pascal Amoyel chante comme un porteur de rêve, de sensualité, de passion et de mystère [...] Ces Nocturnes naissent du silence : la musique semble émerger, naturellement. C’est comme si la musique avait toujours été là, flottait dans l’air, Pascal Amoyel venant la cueillir, tout simplement. Le Nocturne Op. 55 n°1 représente la quintessence de ce phénomène mystérieux [...] On est en face d’un pianiste qui « respire l’œuvre » et la matérialise sur un instrument parfaitement adapté et réglé. Amoyel a trouvé la respiration agogique des Nocturnes : l’équilibre, le son et le ton. C’est aussi simple et compliqué que cela.

Michel Le Naour, Piano. La Lettre du musicien, 2010

Pascal Amoyel n’a pas attendu le nombre des années pour s’affirmer comme l’un des interprètes les plus originaux qui habite, par ses convictions, un paysage musical habituellement plus conformiste. Avec l’intégrale des Nocturnes de Chopin [...] il réussit à se frayer une place de tout premier plan par la sincérité et la ferveur de sa conception qui sait donner du temps au temps. Pianiste sensible, porté par le sens de la ligne et du chant, Pascal Amoyel semble privilégier la profondeur et la réflexion sur l’improvisation et la légèreté. Le style est toujours parfait, la sonorité pleine et recherchée, le galbe subtil et élégant, le phrasé éloquent. Il faut prêter l’oreille à cet enregistrement à la connotation esthétique marquée, qui commence par une berceuse extatique et conduit dans les profondeurs de l’insondable nuit.

Le Figaro, 2004

Pascal Amoyel nous fait entièrement redécouvrir l’intégrale des Nocturnes du plus romantique des musiciens. Il sait saisir la plénitude de l’œuvre, s’en imprégner, et la restituer avec beaucoup de profondeur.

Classica, 2010

Nocturnes de rêve La nouvelle version des Nocturnes de Chopin par Pascal Amoyel tutoie les plus grandes références. Pascal Amoyel réalise un miracle que l'on n'osait plus espérer : tout simplement une version idéale des 21 Nocturnes de Chopin , qu'on écoute bouche bée, en état d'apesanteur, ravi, au sens le plus fort du terme, par tant de beauté, et ce dès les premières notes de la Berceuse qui leur sert de préambule, comme s'ils n'appartenaient qu'au rêve.

Audio

Chopin, Nocturne in c minor op. 48 n°1

CD Intégrale de Chopin, Label Calliope 2004



This website uses cookies. By continuing to use this website you are giving consent to cookies being used.