Arts-Scène Diffusion

Emmanuelle Bertrand par Jean-Baptiste Millot
photo Philippe Séon
photo Aurianne Skybyk
droits réservés
© François Séchet
Emmanuelle Bertrand par Jean-Baptiste Millot
photo Aurianne Skybyk
© François Séchet

Emmanuelle Bertrand violoncelle


Révélée au grand public par une Victoire de la Musique en 2002, Emmanuelle Bertrand a été élue Artiste de l’année 2011 par le magazine Diapason et les auditeurs de France Musique (Diapason d’Or de l’année  pour son disque Le violoncelle parle). En 2017 l’Académie des Beaux-Arts lui décerne le prestigieux Prix d’Interprétation Simone et Cino Del Duca.

Formée aux CNSM de Lyon et Paris auprès de Jean Deplace et Philippe Muller, elle reçoit de nombreuses distinctions: lauréate du Concours International Rostropovitch, Premier Prix du Concours de Musique de Chambre du Japon, Prix de l’Académie Internationale Maurice Ravel... 

Dès 1999 elle travaille avec le compositeur Henri Dutilleux qui parle d’elle comme d’une « véritable révélation ». Elle est dédicataire d’œuvres de Nicolas Bacri, Édith Canat de Chizy, Pascal Amoyel, Bernard Cavanna, David Lampel, Benoit Menut  ou Thierry Escaich. Elle a également donné en première mondiale Chanson pour Pierre Boulez de Luciano Berio. 

Passionnée de musique de chambre, elle forme un duo avec le pianiste Pascal Amoyel et enregistre une dizaine de disques à ses côtés. Elle enseigne la musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

En tant que soliste, on peut l’entendre avec les Orchestres Symphoniques de Lucerne, Grand Montréal, Québec, Etat de Moscou, Busan (Corée), Wuhan (Chine), National de Lille, d’Ile de France, de Lorraine, le BBC National Orchestra of Wales, d’Ukraine, les Orchestres de chambre de Paris, d’Auvergne, les Philharmoniques de Strasbourg, Monte Carlo…

Elle se consacre aussi à l’écriture et à la création de spectacles tels que Le Block 15 qui raconte l’histoire vraie de musiciens dont la vie fut sauvée par la musique durant la seconde guerre mondiale, ou plus récemment le Violoncelle de guerre en hommage à Maurice Maréchal et à son violoncelle de fortune fabriqué dans les tranchées de la première guerre mondiale. Ces deux programmes ont fait l’objet d’adaptions pour France Télévision.

Elle est directrice artistique du Festival de violoncelle de Beauvais depuis 2012.

Elle joue un violoncelle de Carlo Tononi (1730) sur lequel elle vient d’enregistrer les Suites de Bach pour Harmonia Mundi.

Février 2020