Arts-Scène Diffusion

Olivier Greif

Sonate de Requiem

Harmonia Mundi, 2013

Emmanuelle Bertrand, violoncelle
Pascal Amoyel, piano
Antje Weithaas, violon



"Je n'ai jamais autant composé de ma vie. Si je m'interroge pour découvrir les raisons de cette profusion, je comprends que c'est parce que je n'ai rien d'autre dans la vie que ma musique. Si je cesse de composer, je meurs", notait Olivier Greif en mettant un point final à son Trio en 1998. Ce disque présente deux œuvres bouleversantes d’un vrai citoyen du monde, indifférent aux affrontements esthétiques qui ont marqué les cinquante années de sa vie. 1950-2000 : entre ces deux dates, “un parcours complexe d’ombre et de lumière où espoir et désespoir se nouent comme deux lianes issues d’une même souche” (Brigitte François-Sappey).

 

Ce titre est paru pour la première fois en 2006.

 

Olivier Greif (1950-2000)

Sonate de Requiem op.283 pour violoncelle et piano (1979-1993) 
Trio pour piano, violon et violoncelle (1998)


Presse

Le Monde, 2013

Le violoncelle pur et passionné d’Emmanuelle Bertrand, le violon délié d’Antje Weithaas, le piano profond de Pascal Amoyel livrent ici une évidence, celle d’une œuvre avec laquelle l’histoire de la musique se doit désormais de compter.

BBC Music Magazine, September 2013

Superbly committed playing ****

Classics Today, 2006

[...] cette Sonate de Requiem, sonnant comme un chant de l'au-delà, chant que Greif voit comme une "méditation sur la mort", musique qui se souvient, par bribes de ce qu'était le monde, à travers d'autres sons. Le sens des fulgurances des cordes, les mondes sonores créés par Pascal Amoyel sont autant de miracles au service d'une grande musique, déchirée et déchirante.