Arts-Scène Diffusion

Trios avec piano

Turina, Ravel, Gubitsch

Trios avec piano

NoMadmusic, 2018

Romain Descharmes, piano
Sébastien Surel, violon
Éric-Maria Couturier, violoncelle

 



Sortie le 16 novembre

 

Turina 
Trio Circulo, fantaisie pour trio avec piano, opus 91 
Amanecer : lento 
Mediodia : allegretto quasi-andantino
Crepusculo : allegro vivace

Ravel 
Trio avec piano en la mineur 
Modéré 
Pantoum : assez vif 
Passacaille : très large 
Final : animé 

Gubitsch 
Trois moments 
(King of) Tango
Vidala / Chacarera trunca
Tango & Roll


Presse

Michel Pertile, UtmiSol, Novembre 2018

La pièce centrale de ce récital est composée du trio de Ravel. Le parti-pris de cette interprétation se veut d’une clarté totale: un vibrato utilisé avec parcimonie, un respect du texte dans ses moindres détails. On ressent très bien la connivence et l’écoute attentive entre ces musiciens. Ici, tout est maîtrisé, calibré avec une grande minutie, les artistes ne veulent surtout pas en rajouter (et c’est tout en leur honneur) (...)
La prise de son magnifie le tout, de manière très naturelle, et limpide.  
C’est donc un voyage musical plein de saveurs que nous propose le trio Talweg, à déguster sans modérations. Lire l'article complet

Remy Franck, Pizzicato, Décembre 2018

Das Trio Talweg, trotz des deutsch klingenden Namens aus Franzosen gebildet und in Frankreich angesiedelt, ist ein idealer Interpret für diese Musik. Denn die drei Musiker vereint neben ihrer Neugier und ihrem Auftrittskanon, der unterschiedliche Stilrichtungen abdeckt, der Antrieb, ihre drei unterschiedlichen Persönlichkeiten einzubringen, um ein gemeinsames neues Ziel zu erreichen. Insofern haben sie mit den drei Kompositionen ein Feld gefunden, auf dem sie fruchtbringend ihren inspirativen Zugriff verdeutlichen können.
Man mag es ein inneres Feuer nennen, was allen drei Stücken innewohnt, und dieses Feuer wissen die drei Interpreten ebenso zu schüren wie auch zu leiten, so dass die Musik unmittelbar und wild und trotzdem auch in makellos gemeinsamem Spiel dargereicht wird.
French Trio Talweg has a lot to say in its truly inspired and attractive performances of the piano trios by Ravel, Turina and Gubitsch. Their energetic playing shows a high level of musical craftsmanship. Lire l'article

Florent Coudeyrat, Concerto Net, Janvier 2019

Voilà un disque auquel on revient sans cesse, tant ses délices opèrent comme un charme à chaque écoute. Les phrasés ensorcelants des trois musiciens nous emportent dans une myriade de couleurs, en des tempi mesurés d’une précision millimétrée, au service d’un programme d’une grande intelligence. Quel flair, en effet, que de remettre au goût du jour le trop rare Joaquín Turina (1882-1949) qui initie ce disque avec Círculo (…)
Le cœur émotionnel de l’album est ensuite atteint avec l’un des plus beaux chefs-d’œuvre de Ravel, son Trio avec piano (1915). Chacun des musiciens semble ne jamais devoir prendre le dessus sur ses partenaires, en une fusion des timbres envoûtante, par ailleurs idéalement enregistrée. Il s’agit là d’une nouvelle version de référence
Lire l'article entier

Fabienne Bouvet, **** Classica, Janvier 2019

Avec beaucoup d'intelligence, les Talweg rapprochent ce trio avec piano de celui de Ravel, et livrent, d'un geste pictural,un Turina plutôt impressionniste, minimaliste et atmosphérique, jouant sur les textures, les couleurs et les éclairages. 
Même sens de l'articulation, de la respiration et de l'architecture (quelle progression dynamique dans la Passacaille !) dans ce Ravel en dentelle, non pas mystérieux mais narratif, suspendu, iridescent, au vibrato contrôlé, où le piano de Romain Descharmes s'exprime sans confusion harmonique. (...)
Des choix éclectiques et pertinents, un jeu ciselé d'une sobriété efficace, un équilibre sur le fil, entre contrôle et abandon : voilà les ingrédients de ce bel album, apport discographique appréciable, en particulier pour le Circulo de Turina. Chaudement recommandé.

France Musique, Novembre 2018

Leur complicité fraternelle et l’inlassable remise en question de leur  discours musical sont unanimement salués.
Talweg est un terme de  topographie d’origine allemande qui signifie littéralement « chemin de la vallée ». Il  désigne la ligne de confluence, le rassemblement des courants venus des  sommets s’écoulant vers la vallée. Riche de cette énergie et de son  enthousiasme, le Trio Talweg transmet son ardeur à relire avec passion  le répertoire romantique et contemporain pour cette formation, tout en  créant des passerelles entre les cultures et les styles. Lire l'article

Jérôme Bastianelli, Diapason, Mars 2019

Au centre, le célèbre Trio (1915) de Ravel, dans une version ardente et légère. Le violon de Sébastien Surel est acéré sans être piquant ; à ses traits, rappelant la pointe sèche, répondent un violoncelle d'une tendre sobriété et un piano bondissant. De ce mélange naissent des couleurs brillantes, qui font étinceller le couple danse-berceuse du premier mouvement ou l'intrépide Pantoum. Dans le finale, le travail sur les jeux de timbres donne l'impression de pénétrer au sein d'une luxuriante forêt équatoriale, tandis que la Passacaille, a contrario, demeure d'une solennelle retenue. (...)
Les Talweg en livrent une version légèrement acidulée, parfois éblouissante comme un regard lancé vers le soleil. En conclusion, ils proposent une oeuvre que le compositeur argentin Tomas Bubitsch (né en 1957) a composée à leur intention, et qui se base sur trois danses imaginaires inspirées par le Tango et le folklore sud-américain. Le dynamisme des interprètes s'y conjugue à un travail raffiné sur les timbres, qui ajoute une touche de mystère.

Jean-Luc Caron, ResMusica, Février 2019

 Le Trio Talweg arbore une authentique curiosité musicale dans ce programme varié du plus grand intérêt. (…)
Tomas Gubitsch se montre ici très inspiré par différents types de danses ou d’airs qu’il revisite avec brio, caractère et singularité, inspirant clairement l’engagement des trois instrumentistes du Trio Talweg.  Lire l'article entier

Franck Mallet, Musikzen, Mars 2019

Quelle bonne idée de réunir Ravel et Turina sur un même album ! Quoique les années les séparent – 1915 pour le Trio avec piano de Ravel, 1942 pour Circulo « fantaisie pour trio avec piano », op. 91 de Turina –, la source folklorique commune, lointaine et filtrée, leur donne un air de parenté, tout comme la clarté de la ligne, les superpositions de rythme… Trois mouvements, sans thème commun et quasi indépendants pour Circulo, suggérant les heures du jour (Lever du Jour, midi, Crépuscule), comme chez Ravel où les quatre mouvements (Modéré, Pantoum, Passacaille, Final) s’emboîtent avec cette perfection et maîtrise de la forme bien caractéristiques de l’auteur. Survoltés (Lever du Jour et Pantoum !) ou mélancoliques (Passacaille), Sébastien Surel (violon), Éric-Maria Couturier (violoncelle) et Romain Descharmes (piano) renforcent l’expressivité fracassante de ces deux partitions majeures avec leur interprétation radieuse, à laquelle se joignent les tangos version rock de Trois moments (2017), de Tomas Gubitsch. Lire l'article entier