Arts-Scène Diffusion

Jean-Luc Perrot, La Tribune - Le Progrès, 10 décembre 2006

Si l'ensemble des interprètes maîtrisent parfaitement le style baroque italien, ils le [font] avant tout à des fins expressives, à travers un programme soigneusement composé, permettant d'appréhender tout l'univers montéverdien et l'apport de la "nouvelle pratique", des lamentations les plus chromatiques à la jubilation extatique [...] Il est heureux pour le rayonnement de la musique baroque que Canticum Novum se soit arrêté à Saint-Etienne.