Arts-Scène Diffusion

Nicolas Blanmont, La Libre Belgique, mai 2005

Deborah Nemtanu a l’archet vif et virevoltant dans Dvorak. Cette légèreté se confirme dans un Bach grâcieux et attachant, et même dans des caprices de Paganini très assurés, joués avec une étonnante apparence d’aisance.