Arts-Scène Diffusion

Yves Bergé, Journal Zibeline, avril 2016

Mais la vraie la surprise vient des deux concertos de Martinù : le Concerto pour deux violons avec les deux sœurs, d’origine roumaine : Sarah et Deborah Nemtanu. Écriture assez convenue à l’orchestre, mais étonnamment plus complexe aux violons solistes, chaque entrée donnant lieu à des prouesses techniques incroyables. Les solistes se tirent à merveille de ces pièges techniques et impriment de beaux accents à cette page peu jouée. Lire l'article complet