Arts-Scène Diffusion

Thierry Vagne, Musique classique & Co, Octobre 2018

C’est toujours un plaisir d’aller écouter Emmanuelle Bertrand, notre ‘Du pré nationale’ comme j’avais pu la surnommer : son éloquence et la finesse de son jeu firent encore merveille hier soir. Lire l'article

Peter Brook, Septembre 2018

Une recherche très pure et touchante.

Stéphanie Marin, Zoom d'Ici, Août 2018

Alma et ses parents dépoussièrent la musique classique. On redécouvre des airs, les plus connus, de Bach, de Mozart, de Beethoven, de Schubert, Chopin, Debussy, on se trémousse sur du Jazz, on rit des mimiques de la jeune Alma, on l'admire lorsqu'elle saisit son violon, on boit les paroles d'Emmanuelle Bertrand et de Pascal Amoyel qui en racontant cette histoire, inculquent les valeurs de la musique qui relèvent plus de la sensibilité que de la connaissance. Lire l'article entier

Pierre-Olivier Febvret, La Montagne, Août 2018

Elle est à la fois discrète et omniprésente. Généreuse surtout. Emma­nuelle Bertrand offre une admirable musique. Ses enregistrements sont sa­lués par la critique (ses Suites de Bach sont atten­dues fin 2019 chez Harmo­nia Mundi). Ses projets, ri­ches de sens. Sa curiosité attire celle des composi­teurs (Dutilleux d’abord puis Escaich, Bacri, Canat de Chizy…). Elle sait sur­tout la responsabilité du musicien dans le monde d’aujourd’hui et parvient à la faire comprendre au pu­blic au seul son de son vio­loncelle qui éclaire la vie.

Le Devoir, Juillet 2018

… le Domaine doit une fière chandelle au couple formé par le pianiste Pascal Amoyel et la violoncelliste Emmanuelle Bertrand. Pascal Amoyel, on l’a écrit souvent, possède l’une des sonorités les plus intéressantes du métier. Il conçoit aussi des animations musicales d’une intelligence suprême, populaires au sens le plus noble du terme. Montréal et Forget avaient vu son spectacle sur György Cziffra ; Forget a vécu celui, extraordinaire, sur Liszt, après un judicieux programme en famille, avec sa fille Alma, résumant de manière astucieuse l’histoire de la musique. Lire l'article

La Nouvelle République, Juillet 2018

Cette époustouflante représentation a été saluée longuement par les applaudissements d'un public sous le charme.

Le Figaro

Une pépite!

Gouts et passions, mai 2017

[…] elle enchante l’assistance autant par sa virtuosité que la beauté physique de son jeu. Long cheveux et robe à fleurs, on dirait qu’elle danse littéralement avec son violoncelle, loin de la seule virtuosité souvent si froide. Sa main est légère et d’une précision tranchante.  Lire l'article complet

Le Progrès, 19 mai 2017

Jeudi soir, la violoncelliste Emmanuelle Bertrand a créé l’événement à l’Opéra de Saint-Étienne. Dans un théâtre Massenet plein à craquer, elle a interprété, avec une sensibilité extrême, un engagement total et une maîtrise absolue, le Concerto pour violoncelle en la mineur de Saint-Saëns […] un magnifique écrin à cette fée du violoncelle qui, quand elle ne joue pas les notes, les chante à l’unisson avec les pupitres de cordes. Elle fait corps avec son instrument […] Lire l'article complet

Pat McEvoy, Waterford News and Star, 18 April 2017

Emmanuelle Bertrand’s empathy for her piece rings true in the descending melody against a gentle rhythm of chords on piano [...]Pascal Amoyel plays with passion and understanding [...] Both players bring a joy to their work that is infectious [...] it is a delight to hear the players speak with such warmth of Irish audiences.