Arts-Scène Diffusion

Jacques Lefert, Journal du Jura, 2008

Comment parler de la perfection ? où deux musiciens se jouent avec apparente facilité des plus grandes difficultés techniques dans un climat de souriante connivence ou d’émotions partagées ? Comment dire les traits, les accords, les arpèges, la virtuosité fascinante, légère, aérienne, la musicalité toujours présente, l’énergie, le feu, mais l’extrême douceur aussi, les sautillés, le chant mélodieux, les explosions de joie, tout cela animé d’une juvénile ardeur ?