Arts-Scène Diffusion

Jean-Charles Hoffelé, Artamag, mai 2015

l’objet du disque reste la Sonate op. 65, qu’Emmanuelle Bertrand chante avec un lyrisme ombreux, de son violoncelle profond. Elle sait y déceler un des chefs-d’oeuvre de la dernière manière de Chopin et nous entraîne dans un étonnant voyage musical où les couleurs du piano d’Amoyel créent des paysages psychologiques mouvants.