Arts-Scène Diffusion

Diapason, 2001

Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel, passés par le répertoire moderne, déjouent tous les pièges du romantisme échevelé et de la surenchère démonstrative pour se mettre le plus simplement du monde à l'écoute d'une œuvre de pleine maturité. [...] En laissant s'épanouir les thèmes généreux de l'Allegro initial [...] ruisselant sur les harmonies modulantes les plus imprévisibles, comme un torrent vagabond. En épousant le balancement du second mouvement avec une extrême pudeur, avant le recueillement métaphysique de l'Adagio [...] En assumant enfin, mais sans histrionisme, le jeu de ce Finale alla saltarella où se redit la filiation pianistique lisztienne de ce virtuose parmi les virtuoses. Que deux jeunes solistes français ouvrent toutes grandes les fenêtres d'un répertoire ainsi revivifié appelle l'enthousiasme.