Arts-Scène Diffusion

Emmanuelle Bertrand

VIOLONCELLE

Pierre Gervasoni, Le Monde, 19 mars 2017

Si le piano lui permet d’atteindre des sommets dans la polyvalence, le violoncelle n’est pas en reste, surtout quand il est tenu par Emmanuelle Bertrand. Lyrique ou épique dans les mouvements extrêmes d’un concerto (le n° 1, animé avec justesse par James Gaffigan à la tête d’un orchestre conquis), il devient chorégraphique dans une partie centrale tout en légèreté. Changement de monde avec les sonates. La Deuxième est souvent ludique, à l’instar d’un scherzo où la complicité entre Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel est sans égale. La Troisième, inachevée et enregistrée pour la première fois, s’ouvre au non-dit et à l’immatériel. Lire l'article complet

ACTUALITÉ

Philharmonie de Paris: premiers concerts post-confinement

La violoncelliste Emmanuelle Bertrand, dans ce contexte si particulier, participera le 28 mai prochain à un concert filmé à la…

Lire la suite

La violoncelliste Emmanuelle Bertrand, dans ce contexte si particulier, participera le 28 mai prochain à un concert filmé à la Philharmonie de Paris aux cotés de bien d’autres artistes de renom pour y donner les métamorphoses de Strauss devant une salle Boulez vide de tout public: + de précisions


Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.