Arts-Scène Diffusion

Thierry Hillériteau, Le Figaro, 21 octobre 2017

Le croisement des genres est leur ADN. La réconciliation des musiques savantes et populaires, leur mantra. Les musiciens de l’ensemble Contraste font partie de ces rares musiciens classiques qui ne considèrent pas le cross-over comme un blasphème […] cet enregistrement live tient toutes ses promesses : donner au tango, sous toutes ses formes, une grandeur lyrique sans corrompre son énergie vitale et sa volupté. Fruit de dix années d’expérimentation en concert, cette pâte sonore aussi singulière qu’envoûtante embrasse des pièces d’origines variées.

La Dépêche du midi, 10 septembre 2017

Ce fut un réel moment de bonheur partagé avec un groupe sympathique, inventif, convaincu […] Une ambiance décontractée, une grande complicité entre les artistes, une grande maîtrise du saxo, une chanteuse Magali époustouflante par sa voix, sa beauté, ses mouvements, sa discrétion et son sourire. Un très bel hommage à Josephine Baker pour son passé musical et son passé de résistante […] On sentait les artistes proches les uns des autres, chacun s'exprimant avec perfection et dans le respect des autres, même quand il s'agissait d'improviser. Une touche d'humour en prime.

Thierry Hillériteau, Le Figaro

L’orchestre de chambre se mue en collectif d’artistes. Les idées fusent, l‘imaginaire prend son envol. Dans Contraste, on aborde le tango, la comédie musicale mais aussi Jean-Sébastien Bach. Peu importe le flacon,  pourvu qu’il y ait l’ivresse. Et des découvertes à satiété.

Judith Chaine, Télérama

Une équipée d’exception qui réussit à conjuguer modernité et tradition, classicisme et exotisme. Présentation d’un ensemble qui porte bien son nom : Contraste.

Jacques Bonnaure, Classica

Les deux ensembles Initium et Contraste qui ont uni leurs effectifs pour ce programme portent haut le label «qualité France» de la musique de chambre.

Renaud Machart, Le Monde

Karine Deshayes emporte l’enthousiasme dans La Bonne Chanson de Fauré, qu’elle a enregistrée dans sa version avec piano et quintette à cordes avec l’excellent Ensemble Contraste qui signe en complément une belle version du Premier Quatuor avec piano op.15 de Fauré.

Alain Cochard, Concertclassic

Avec le pianiste Johan Farjot, Arnaud Thorette a fait de l’Ensemble Contraste une formation aussi singulière qu’attachante. Liberté, curiosité, talent, tels sont les ingrédients du succès de jeunes musiciens sans oeillères, qui excellent dans Brahms ou Fauré mais adorent aussi sortir des limites du répertoire classique - de grandes voix lyriques ne résistent pas au plaisir de s’associer à eux.

Simon Corley, Concertonet

L’un des risques dans ce répertoire est de plaquer sur ces mélodies un style opératique et des voix surdimentionnées : l’écueil est évité avec élégance, et dans un anglais presque partfaitement idiomatique, quand bien même les deux cantarices ne renoncent pas pour autant à leur tropisme lyrique [...] La joyeux équipe s’est aussi tournée vers des univers voisins, notamment ceux du jazz et de la chanson : Emily Loizeau qui susurre délicieusement “Cheek to Cheek”, extrait de Top Hat, Rosemary Standley dans “It’ain’t necessarily so”, Albin de la Simone pour la “Chanson de Maxence”...

Figaroscope

Johan Farjot et Arnaud Thorette, c’est l’un des duos les plus étonannts et passionants de la jeune scène musicale à Paris.

Bertrand Dermoncourt, Classica

C’est tout la réussite de l’Ensemble Contraste, une énergie, une émotion et une musicalité à tout moment réjouissantes [...] la variété des arrangements toujours éloquents jusque dans le kitsch.