Arts-Scène Diffusion

Le Dauphiné Libéré, 5 août 2017

Les doigts de Fanny se posent sur le clavier et la magie opère instantanément… Avec son piano, c'est comme une discussion, un échange. Une mélodie, puis des instants de silence, comme si elle attendait sa réponse. Fanny Azzuro écoute son piano et c'est tout son corps qui joue avec lui, ressentant les émotions.