Arts-Scène Diffusion

Laurence Caron, Ce qui est remarquable, Septembre 2019

Pascal Amoyel saisit les cordes les plus sensibles, celles qui retiennent les touches blanches et noires autant que celles qui relient les émotions. Le titre l’indique, Amoyel conte Beethoven en mêlant sa propre expérience de vie au destin lumineux et tragique du génie romantique. L’ensemble se tisse avec humilité, de celle qui distingue les plus grands interprètes. La musique  épouse les mots, ou l’inverse. Pascal Amoyel est Ludwig van Beethoven, sans artifice, l’interprète pare son jeu (dramatique et musical) de la couleur des sentiments, d'ailleurs peu importe le langage qu’il soit celui des mots ou celui de la musique, Amoyel passe de l’un à l’autre avec une épatante virtuosité. 

Excellent comédien, Pascal Amoyel ne dérape à aucun moment sur le territoire glissant d’une quelconque approche didactique de l’œuvre du compositeur, ce qui pourrait paraître assommant pour ceux « qui n’y connaissent rien » autant que pour les érudits. Tout au contraire, Pascal Amoyel traduit ce qui a touché son âme d’artiste pour faire apparaître un véritable personnage de roman. (…) « …adieu et ne m’oubliez pas tout à fait une fois mort, j’ai mérité cela de vous, parce que j’ai souvent, dans ma vie, pensé à vous rendre heureux, soyez-le. »*
 « Looking for Beethoven » est une vision poétique et passionnée, une sorte de biographie sincère, attentive et profonde, émouvante et souvent drôle, sentie à la fois par l’homme et par l’artiste, de toute façon l’un ne va pas sans l’autre. A conseiller vivement à tous les publics et pour le plus grand bonheur de l’Humanité.   Lire l'article