Arts-Scène Diffusion

Yaël Hirsch, Toute la culture, Septembre 2019

La tension monte, à mesure que l’obscurité gagne du terrain, la musique est de plus en plus présente, vivante matière de sang, de mémoire et d’émotions et avec une intensité bouleversante, Pascal Amoyel nous fait revisiter entre autres « La Temptête », la « Clair de lune », « Les adieux » et l' »Appassionata ». Il y a aussi un peu de Haendel et de Bach, dans cette interprétation marquante où Amoyel devient Beethoven, le temps précieux de sa recherche, avec et pour le public. Un spectacle fort, virtuose et généreux, à voir en famille pour trouver un tout nouveau Beethoven ensemble. Lire l'article