Arts-Scène Diffusion

Thierry Hillériteau, Le Figaro, Novembre 2019

Cette surdité, Amoyel réussit, en véritable prestidigitateur, une main sur le clavier et l'autre dans le ventre de son instrument, à nous la faire "entendre". Ce n'est pas son seul tour de force. Réciter un texte tout en jouant du piano n'est en rien un exercice naturel. L'interprète confirme son sens de l'harmonie parfaite entre le mot et la note. Dans le rhytme de sa prosodie ou l'intonation de sa voix, celle-ci épouse toujours idéalement la musique sur laquelle elle se pose. Comme s'il en avait pleinement saisi l'essence.