Arts-Scène Diffusion

Le Monde, 2007

De ce brillant musicien, la plus belle qualité demeure probablement l’aisance souveraine à marier les contraires : clarté du discours et subtilité des nuances, variété des couleurs et rigueur rythmique. Doublant la prouesse digitale d’une impeccable et sensible restitution des inflexions spirituelles qui animent cette partition étonnamment lyrique, Pascal, prouve en l’occasion que la perfection technique reste avant tout un merveilleux gage de liberté. Héritier d’une riche tradition dont il perpétue la chaîne au gré de ses nombreux concerts, hostile à toute complaisance décorative ou démonstrative, il incline de la sorte vers une sévérité qui, ne manquant jamais de force, confère soudain aux pages du compositeur virtuose une grandeur insoupçonnée.