Arts-Scène Diffusion

Ernst Van Bek, Classiquenews.com, 1er mai 2016

Polonaises enivrées, sublimées. Pascal Amoyel exprime le chant furieux et tendre d’un Chopin expatrié en quête de liberté et d’harmonie [...] La douceur étale, simple, naturelle du pianiste, a contrario de tous ses confrères : c’est à dire d’une dépouillement touche à l’essentiel. Quelle justesse, quelle vérité [...] le pianiste Pascal Amoyel signe l’un de ses disques les plus aboutis. Un témoignage tracé par un coeur sincère, un style sans calcul : pas l’ombre d’un effet car tout y coule comme la pensée intime d’une âme qui se libère peu à peu au fil des Polonaises. Une à une chaque entrave se rompt puis s’efface. La musique s’accomplit. Lire l'article complet