Arts-Scène Diffusion

Alain Koenig, L'Estival de la Bâtie, 31 mai 2016

La virtuosité, très heurtée, d'un Chopin le cœur à vif, trouve avec Amoyel un exutoire luxueux et osons le jeunisme lexical, franchement "bluffant". Lire l'article complet