Arts-Scène Diffusion

Hubert Stoecklin, Culture31, 17 février 2017

Il faut dire que Pascal Moraguès, clarinette solo de l’orchestre de Paris, a un jeu d’une incroyable délicatesse. Capable de traits aussi vifs que sensibles. Il arrive à nuancer de manière très délicate, entraînant ses complices dans des moments à la limite du risque [...] la Fantasiestücke de Schumann dans sa version pour clarinette et non alto, qui a diffusé délicatement la poésie dont est capable Pascal Moraguès. L’émotion subtile qu’il offre avec son souffle long, ses couleurs rares, ses phrasés infinis, est un moment rare [...] Pascal Moraguès avec un abandon qui n’appartient qu’à lui, ose des nuances infinies de délicatesse et des sons mourant qui n’en finissent pas de nous hanter. Lire article complet

Hubert Stoecklin, Classiquenews, 7 février 2017

La virtuosité assumée de chacun est entièrement mise au service d’une poésie de chaque instant. Il faut dire que Pascal Moraguès, clarinette solo de l’orchestre de Paris, a un jeu d’une incroyable délicatesse. Capable de traits aussi vifs que sensibles. Il arrive à nuancer de manière très délicate, entraînant ses complice dans des moments à la limite du risque [...] Pascal Moraguès avec un abandon qui n’appartient qu’à lui, ose des nuances infinies de délicatesse et des sons mourant qui n’en finissent pas de nous hanter. Lire l'article complet

Serge Chauzy, ClassicToulouse, 2 février 2017

Pascal Moraguès, de son côté, pratique la clarinette à la manière d’un grand chanteur [...] Pascal Moraguès incarne les deux personnages (Eusebius & Florentin - Schumann) avec une incroyable science musicale et une passion irrésistible. Lire l'article complet

Semyon Bychkov

Pascal Moraguès, with whom I have the privilege to make music for many years now, could be described as one of the supremely gifted artists whose talent defies the imagination. A man of remarkable culture, intellect and sensitivity, he belongs to those who enrich our lives through the power of music.

Jonathan Sutherland, Bachtrack, 29 August 2016

Veteran clarinettist Pascal Moraguès excelled in the tricky long-phrased Adagio and his thematic exchanges with Marco Postinghel’s chuckling bassoon in the Allegretto trio variations were crisp and pungent. Lire l'article complet

Sebastian Scotney, The arts desk, 24 May 2016

And then there was clarinettist Pascal Moraguès, who treated every note of the clarinet part in the Octet like the present it is. He also shone in the encore, when he unwrapped another of Schubert's perfect gifts to players of the instrument, the obbligato part in the 's "Romanze" from the crusades Singspiel Die Verschworenen. Lire l'article complet

Jean-Marc Carment, Sudouest.fr, 12 août 2015

L'église Saint-Étienne était pleine comme un œuf jeudi dernier. l'édifice a accueilli, le temps d'un concert, cinq musiciens prestigieux, avec le quatuor Danel et l'éblouissant clarinettiste Pascal Moraguès, solo à l'Orchestre de Paris depuis 1981. Les musiciens ont exceptionnellement accepté de jouer les portes de l'église ouvertes, pour permettre à tous de profiter du spectacle. 

J. W., L'Alsace-Colmar, juillet 2015

Une page pleine de charme et de vigueur dont les interprètes ont mis en relief la luminosité, la beauté mélodique et dans un fiinale éblouissant, l'entrain bondissant [...] Le mouvement lent [ du Quintette de Mozart] a été particulièrement intense, adoptant un tempo assez allant pour éviter tout mièvrerie, mais jouant avec finesse des ornements, et de la confrontation des timbres acides des cordes avec celui, plus charleureux de la clarinette. 

Benjamin François, Colmar-Culture, juillet 2015

Absolue plénitude
On reste admiratif de sa [Pascal Moraguès] faculté à se fondre au sein du quatuor pour en ressortir dès que la partition l'exige. De ce va-et-vient naît un discours parfois enjoué, mélancolique, souvent virtuose [...] Car il faut aussi louer la sensibilité des Danel, parteniares de choix de Pascal Moraguès. Jamais ils ne surjouent, point d'aggressivité dans les timbres ni les attaques, le respect, l'amitié, la concorde règent à tous les étages et le public ressent instantanément cette belle énergie positive […] les Danel et Moraguès partagent les mêmes valeurs musicales: écoute mutuelle, humour, distance raisonnable avec la partition sans céder sur l'engagement instrumental.

Christian Merlin, Au coeur de l'orchestre, août 2014

(Pascal Moraguès) possède une séduction sonore absolue et confère à tout ce qu’il joue une chaleur et une aisance aussi confondantes qu’au premier jour.