Arts-Scène Diffusion

Laurent Graulus, Musiq3, 3 septembre 2017

Le quatuor Akilone: une formation d'exception, dont la sincérité, la gentillesse et l'intelligence ne font que mettre davantage en valeur leur sonorité éclatante. Lire article complet

Nachrichten, 16 mars 2017

Dabei gefiel vor allem der kraftvolle Zugang, intensive Klanglichkeit, enorm großes Gefühl für formale Verläufe und subtil durchdachte Phrasierungen überzeugten. Ein lebendiges Musizieren, das nah an Text und Idee die Musik perfekt auslotete und so zu einem vielseitigen Klangerlebnis gestaltete. Lire l'article complet

Patrick Szernvicz, Diapason, mai 2016

[…] elles maîtrisent avec ferveur, frémissante sensualité et beau sens de la couleur, le Quartettsatz D 703 de Schubert et le Quatuor de Ravel. Du KV 387, elles donnent une lecture souple, parfaitement équilibrée, idéalement mozartienne. Et loin de faire des Trois pièces de Stravinsky de simples études de sonorité, de rythme ou d'harmonie, elles savent au contraire en saisir la richesse d'expression. Dès que s'élève la mélopée mélancolique de l'alto (Louise Desjardins, excellente), leur 6e de Bartok, d'une irréprochable sobriété, surprend par son intensité […] elles privilégient avec intelligence dans les quatre mouvements, l'idéal de beauté calme […]

David Le Marrec, opéracritique, avril 2016

Ce quatuor, déjà célébré en ces pages pour le meilleur premier mouvement de Ravel de tous les temps, récidive à Soubise […] l'ensemble est parfait, généreux ; d'un tranchant limpide, toujours tendu, jamais forcé ni strident, c'est la fougue et l'élégance à la française.

opéracritique, novembre 2014

[…] un son franc, bien étagé, physique, brillant mais sans rondeurs inutiles. Dans Ravel, on a l'impression de revenir aux sources d'un goût français du sans façons, loin des fondus d'orchestre et des épaisseurs confortables. Et, surtout : elles savent phraser ! La moindre articulation du discours est amenée avec naturel, et dans une pièce aussi souvent jouée et enregistrée, elles se frayent un chemin personnel sans le moindre effet appuyé. De la musique en barre, émouvante avant d'être (très) impressionnante.

Classiquenews, juillet 2013

L’In Memoriam qu’est déjà si pleinement cet op.13, les Akilone en ont saisi le tempo intérieur, presque effaré devant le Poursuivant d’une chevauchée qui joint ici Félix à Beethoven et plus encore à Schubert [...] Il est étonnant que nos si jeunes Akilone la saisissent encore mieux que la légèreté de « conversation » dans l’op.33 de Haydn. Que l’on mémorise le nom de ces ardentes artistes : les violonistes Elise De Bendelac et Emeline Concé, l’altiste Louise Desjardins, la violoncelliste Lucie Mercat.

Chambre avec vue, juillet 2013

Grand prix du jury lors du tremplin Chambre avec Vues 2012, Akilone est la révélation de ce festival. Une maturité, une aisance et surtout un enjouement communicatif font de ce charmant quatuor l’une des attractions de cette édition 2013.

Reliefs sonores, février 2013

Avec aisance et brio, elles ont su réchauffer les coeurs des Parisiens s'étant déplacés spécialement sous la neige pour les écouter.