Arts-Scène Diffusion

Sébastien Foucart, Concertonet, 6 mai 2011

La réalisation est admirable : cette formation belge parfaitement équilibrée – deux femmes et deux hommes issus des deux communautés linguistiques du pays – cultive une beau son, bien que manquant ponctuellement d’onctuosité, restitue correctement le climat, ou du moins l’esprit, de chaque morceau et se montre précis, le tout en témoignant d’une forte cohésion. A l’heure où les formations de ce type se multiplient en France, le Quatuor Alfama compte assurément parmi ceux sur lesquels il faut compter de l’autre côté de la frontière.  Lire l'article complet