Arts-Scène Diffusion

Paradaia

Paradaia

Des jardins de Babylone aux jardins de Soliman

 

Le jardin persan, ensemble cohérent et structuré, cherche à exprimer et représenter l’harmonie entre les environnements culturels et naturels, entre l’homme et la nature. Lieu clos et mystérieux, stimulant les sens, le jardin persan de jadis invitait au repos, à la méditation, au plaisir et révélait la potentialité invisible des ressources naturelles.

Dans la Turquie ottomane, l’art du jardin a connu un développement extraordinaire dont le souvenir nous est parvenu principalement grâce au Palais de Topkapi à Istanbul. Au cours de réceptions grandioses, parfois nocturnes, lors desquelles les fastes de la vie de cour ottomane ne manquaient pas de s’exprimer, les musiques d’orient et d’occident résonnaient au long des allées dallées  bordées de bassins, de vergers, de fontaines et de kiosques.

Paradaia invite à un voyage aux confins des musiques anciennes et traditionnelles. Les échos de la Perse, de la Turquie et de l’Europe se mêlent à la musique des chanteurs et instrumentistes de l’ensemble Canticum Novum. 

 

Distribution : 2 chanteurs & 6 instrumentistes

 

Dossiers

Paradaia
Paradaia