Arts-Scène Diffusion

Suites de Bach pour violoncelle seul

Un récital ou une intégrale en deux concerts

 

Jouer et enregistrer l’Intégrale des Suites de Bach était pour moi un rêve d’enfant. Pourquoi avoir tant attendu me direz-vous peut-être? Et bien il m’a fallu attendre une rencontre, la rencontre... celle de la musicienne et de son instrument. Cet instrument, j’ai le sentiment d’être de passage dans son existence. Son histoire est secrète et insondable, et j’ai souvent l’impression en le jouant qu’il m’en délivre quelques secrets au travers de sa sonorité profonde et généreuse. Il date de 1730 et fut l’un des derniers instruments conçus par le grand Carlo TONONI à Venise. Lorsque ce violoncelle est entré dans ma vie, dès les premières notes, j’ai eu la sensation qu’il était la voix que j’avais toujours attendue, celle qui me ramènerait vers la Musique qui avait fait de moi une violoncelliste, les Suites de Bach. Pourquoi? Parce qu’elles sont l’Alpha et l’Omega, l’union idéale du sacré et du profane, l’essence de l’âme populaire sublimée par un esprit bâtisseur. 

Je mesure aujourd’hui la chance qui m’est donnée de vivre une telle expérience, c’est un peu comme si toutes les pièces de puzzle, collectionnées depuis tant d’années, trouvaient leur place avec évidence, me permettant ainsi de servir le plus universel des projets, partager la plus simple et la plus grande des musiques. Emmanuelle Bertrand