Arts-Scène Diffusion

Clair - Obscur

Clair - Obscur

 

Dans le ton de si bémol, un jeu sur la lumière, reflet d’états d’âme. Une sonate de la maturité de Mozart, bien que chaleureuse et en mode majeur, semble teintée d’une douce résignation. En mineur chez Chopin, dans la clarté triste d’un Nocturne ou la noirceur désespérée de la 2e Sonate, jaillit par instants un rayonnement: la lune? un réconfort, un souvenir heureux?

 

Liszt
6 Consolations

Mozart
Sonate n°17 en si bémol majeur K.570

Chopin
Nocturne op.9 n°1 en si bémol mineur 
Sonate n°2 en si bémol mineur, op.35 « funèbre »