Arts-Scène Diffusion

Dresde 1649

Clavicorde à pédalier - La joute musicale de Froberger et Weckmann

 

En 1649 le Prince électeur de Saxe provoque à Dresde une joute musicale entre deux grands musiciens de claviers : Johann Jakob Froberger et Matthias Weckmann. Une correspondance suivie ainsi que l’échange de manuscrits musicaux attestent qu’une forte amitié les a ensuite réunis.

Cousin du luth et du clavecin, le clavicorde est l’instrument de l’expression et de l’intimité par excellence, celui de la méditation et du développement des affects, pliés au caractère de la danse. C’est aussi le compagnon de travail des compositeurs; celui des polyphonies savantes: du ricercar où l’on entrevoit un miroir idéalisé du monde. Doté de deux claviers manuels et d’une pédale avec 16′ il s’approprie avec plénitude les effets spectaculaires de l’orgue propres au style fantastique et au traitement du choral luthérien. Ne s’impose-t-il pas au milieu du XVIIe siècle comme l’instrument à clavier le plus riche et le plus polyvalent ?