Arts-Scène Diffusion

La Chacana

MUSIQUES ANCIENNES ET MUSIQUES ANDINES TRADITIONNELLES

Photo Robin Davies
Photo Robin Davies
Photo Robin Davies
Photo Robin Daviesv
Photo Robin Davies
Photo Robin Davies
Photo Robin Davies
Photo Robin Davies
Photo Robin Davies
Photo Hervé Pouyfourcat
Photo Robin Davies
Photo Robin Davies
Photo C.Michel Brevot
Photo Robin Davies
Photo Robin Davies
Photo Robin Davies
Photo Dorine Lepeltier
Photo Robin Davies

La Chacana

Musiques anciennes et musiques andines traditionnelles

 

Genèse de l'ensemble et du projet:
Pour réaliser son projet de  film d’animation Pachamama, projet né il y a presque 15 ans, l’argentin Juan Antin s’est associé au producteur français Didier Brunner (Kirikou, Azur et Azmar, Ernest et Célestine, Le grand Méchant Renard…). Pour la musique de son film, Juan Antin désirait une musique forte et présente, aussi riche et caractérisée que le graphisme et les couleurs de son dessin,  riche des symboles et racines culturelles associant l’univers précolombien et andin et la sonorité des instruments renaissance existant à l’époque de la Conquista. Il était sur le point de renoncer à son rêve sonore qui de plus en plus lui semblait utopique en Europe et encore plus dans le monde des conventions cinématographiques, lorsqu’il rencontre Pierre Hamon, musicien « hors normes », spécialiste des musiques anciennes, mais aussi passionné par les instruments précolombiens et l’univers des civilisations et cultures amérindiennes . Improvisateur, mais sans réelle expérience de composition, et encore moins de musiques de film, ce dernier accepte de relever le défi et immédiatement le courant passe entre eux : les mélodies et directions esthétiques proposées par Pierre enthousiasment Juan qui parvient convaincre la production d’oser cette aventure.  Le résultat de cette longue et fructueuse collaboration est un magnifique film d’animation, Pachamama, où la musique  tient une place fondamentale et originale.

L'idée de ce programme en petite formation, n'est évidemment pas de reconstituer la BO originale mais d'évoquer les racines de l'univers sonore « merveilleux et enchanteur » de Pachama, en alliant les musiques historiques de l'époque ou ayant précédé la Conquista , musiques qui ont été une source d'inspiration, parfois évidente comme le thème du cantus firmus « La Spagna », parfois seulement spirituelle et lointaine, l'univers « magique » des instruments précolombiens, les premières sources de musiques syncrétiques coloniales (codex Trujillo de l'archevêque Martinez Companion), les premiers collectages des musiques andines traditionnelles et pour finir une petite suite adaptée et improvisée à partir des thèmes de la musque originale Pachamama. La voix naturelle et la fougue percussive d'Ananda Brandao, qui a été la révélation de l'enregistrement de la chanson générique du film, et qui apporte sa fraîcheur venue des musiques actuelles et du Jazz (batterie, percussion, voix), se joindra aux luths, guitares et harpe renaissance des merveilleux musiciens Bor Zuljan (« le luth incarné », comme le titre d'une émission récente de France-Musique qui lui est consacré) et Louis Capeille, à la magnifique voix et à la musicalité de Clémence Niclas et au souffle de Pierre Hamon.

 

Mai 2023


Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.