Arts-Scène Diffusion

Emmanuelle Bertrand

VIOLONCELLE

Sonatas & Liebeslieder for cello and piano

Johannes Brahms

Sonatas & Liebeslieder for cello and piano

Harmonia Mundi, 2021

Emmanuelle Bertrand violoncelle
Pascal Amoyel piano

 


Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel fêtent les vingt ans de leur duo violoncelle et piano. Il n’est pas étonnant qu’ils aient choisi de célébrer cet anniversaire à la source de Brahms, tant le compositeur les a accompagnés tout au long de ce beau parcours. Au-delà des deux Sonates, romantiques en diable, ils emportent leurs auditeurs vers des passions plus ardentes encore, celles des Liebeslieder (chants d’amour), magnifiquement incarnés par le violoncelle. 

 

Vidéos






Presse

Philippe Cassard, L'OBS, août 2021

Dès les premières notes de la sonate en mi mineur, émises avec une pudeur infinie qui étreint le coeur, on sait que la partie est gagnée. Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel ont tellement joué ensemble depuis vingt ans que tout jailli d'un seul souffle et d'une pensée unifiée, avec une science admirable des équilibres et des passages de relais. A rebours d'autres duos rivalisant de muscles, les deux complices jouent ici un Brahms chaleureux, raffiné, qui chante avec ferveur son amour de la musique de chambre. 

Fabienne Bouvet, Classica, Septembre 2021

Sans jamais négliger le sens du discours, Emmanuelle Bertrand & Pascal Amoyel livrent des sonates sensuelles & vibrantes. (...) Dès les premières mesures de la sonate n°1, la communion des idées et l'unité du geste s'imposent. (...) Il faut dire que la sensualité du jeu subjugue, tant les couleurs irriguent les phrases, tant les textures sculptent les lignes, tant certaines ombres fugaces viennent troubler l'émotion. (...) D'une tendresse irrépressible à fleur de peau, Emmanuelle Bertrand & Pascal Amoyel y chantent et virevoltent sur le ton de la confidence (...)

Patrick Szersnovicz, Diapason, septembre 2021

(...) Des dictions jumelles, un fondu d'âme et d'accent, une égalité des souffles leur réussissent pleinement dans les Liebeslieder, habiles transcriptions de six des plus belles mélodies de Brahms (...)

(...) Emmanuelle Bertrand attentive au détail comme à la variété de l'expression, séduit par une sonorité puissante, limpide et rayonnante. Elle investit la partition avec autant de ferveur que d'émotion. Le piano de Pascal Amoyel l'accompagne, l'entoure avec douceur ou bien dialogue, lui répond avec fermeté. Leur duo reste à l'unisson dans un même mépris des séductions trop immédiates, un même souci de la grande ligne, souple et clairement articulée, un même usage, généreux et subtil, du rubato et du legato. (...)


Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.