Arts-Scène Diffusion

Emmanuelle Bertrand

VIOLONCELLE

Jean-Christophe Pucek, Wunderkammern, 12 mars 2017

Très engagée, la soliste y trouve sans mal le ton juste, déployant une énergie sans histrionisme malvenu et de réelles capacités de dialogue avec l’orchestre. La partie chambriste est, elle, absolument magnifique et on y retrouve avec bonheur la complicité que l’on goûte dans le duo formé par Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel. Toutes les qualités à mon goût indispensables dans l’interprétation de la musique française me semblent ici réunies, de l’impeccable netteté des lignes à l’équilibre entre engagement et retenue, en passant par une volonté évidente de fuir toute forme de surcharge ou de flou [...] Interprétée par deux musiciens qui ont à ce point le souci de la nuance et de la couleur mais qui ne perdent pour autant jamais de vue l’architecture et la narration, la musique de Saint-Saëns nous apparaît dans toute sa richesse, à la fois espiègle et distanciée, d’une indiscutable intelligence de conception. Lire l'article complet

ACTUALITÉ

20 ans de duo & un CD!

Sorti de CD ce 23 juillet!
Avec la parution de ce nouvel opus pour Harmonia Mundi, Emmanuelle Bertrand et Pascal…

Lire la suite

Sorti de CD ce 23 juillet!
Avec la parution de ce nouvel opus pour Harmonia Mundi, Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel fêtent les vingt ans de leur duo violoncelle et piano. Il n’est pas étonnant qu’ils aient choisi de célébrer cet anniversaire à la source de Brahms, tant le compositeur les a accompagnés tout au long de ce parcours exceptionnel. Au-delà des deux Sonates, romantiques en diable, ils emportent leurs auditeurs vers des passions plus ardentes encore, celles des « Liebeslieder » (chants d’amour). Extrait


Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.