Arts-Scène Diffusion

Jean-Luc Ho

CLAVECIN & ORGUE

Couperin : Les Nations

Couperin : Les Nations

A deux clavecins, violons et viole de gambe

 

Les concerti et sonates italiennes de Corelli à la fin du XVIIe siècle bousculent les compositeurs français ou allemands. Avant lui, « les concerts étaient médiocres » d’après François Couperin (1668-1733) qui devient un ardent défenseur de la musique italienne. Mais son idée est d’équilibrer La République de la Musique en travaillant aux ‘Goûts Réunis‘ (français et italiens). Cette « perfection en musique » est atteinte avec sa publication des Nations en 1726.

Bien qu'éditées tardivement, cette œuvre est centrale dans la production musicale de Couperin. Chaque pièce débute par une Sonade à l’italienne réemployée, vaste prélude qu’il fait suivre d’une nouvelle suite de danses. Elles réunissent la fougue de ses Messes d’orgue, le raffinement et la grandeur de sa musique sacrée et la sensibilité de son clavecin. Cette construction n’est pas sans rappeler l’Hortus Musicus (1687) du hambourgeois J. A. Reinken ; contraste France – Italie autour duquel semble construit la ClavierÜbung II (1735) de Bach avec le Concerto nach Italienischem gusto et l’ouverture nach franzosischer Art.

Aborder cette œuvre écrite en trio avec un effectif étendu permet de préciser la couleur et la « registration » de chaque passage. La figure de Couperin-claveciniste s’y révèle également avec la mise en œuvre d’une possibilité chère à Couperin : l’exécution à deux clavecins « avec une réussite très heureuse ». Une équipe de solistes aguerris entoure Jean-Luc Ho dans cette aventure.

 

Jean-Luc HO, musicien de claviers

Concertiste passionné par les claviers anciens, Jean-Luc Ho se produit en concert au clavecin, à l’orgue, au clavicorde et en ensemble. Chers sont ses amis – facteurs, chercheurs, musiciens, artisans – qui facilitent et inspirent quotidiennement son travail. Il consacre ses premiers enregistrements en solo à Bach, Couperin, Sweelinck, Byrd (choix de France Musique, Diapason découverte, 5 diapasons, Choc Classica)… Organiste remplaçant de St Germain des Prés à Paris de 2006 à 2016, il fut l’un des fondateurs de l’Art de la Fugue, œuvrant à la restauration, l’installation et la valorisation d’un orgue historique castillan de 1768 en l’église de Fresnes (94). Guillaume Prieur et lui ont été nommés au début de l’année 2022 organistes adjoints de l’orgue historique de la collégiale de Dole. Ses résidences au festival Bach en Combrailles (2017-2019) et à l’abbaye de Royaumont (2018-2021) lui offrent un cadre idéal pour l’approche des Nations et des Messes de Couperin ; l’Art de la Fugue, l’Offrande musicale et les Variations Goldberg de Bach. Professeur de clavecin de l’école de musique de Franconville (95) de 2004 à 2011, il enseigne maintenant lors de stages ou masterclasses pour Embar(o)quement Immédiat, la Fondation Royaumont, l’Académie de claviers de Dieppe, Clavecin en France… Il intervient également depuis plus de 10 ans au Musée de la Musique – Philharmonie de Paris – pour un public plus large. En 2021 il succède à Émile Jobin comme professeur d’accord, réglages et tempéraments au conservatoire de Paris CNSMDP. Jean-Luc Ho collabore avec les ensembles Les Meslanges, La Guilde des Mercenaires, et Le Petit Trianon.

Distribution :

Jean-Luc Ho, clavecin
&
Bérengère Maillard, violon
Simon Pierre, violon
Nima ben David, viole de gambe
Yoann Moulin, clavecin

ACTUALITÉ


Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.