Arts-Scène Diffusion

Mathias Heizmann, Arte

De cette rencontre peut naître ce qu’on appelle communément un moment de grâce. Chez Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel, cela prend des allures d'abandons et entraîne celui qui écoute hors de ses quatre murs. Le violoncelle vous saisi et parvient à suggérer ce que sans doute le compositeur n'avait cherché à dire. Cela s'appelle l'identification et cela signe les plus grandes interprétations...