Arts-Scène Diffusion

Christophe Huss, Le Devoir, 23 janvier 2017

La bouleversante sincérité de Pascal Amoyel
[...] Et il y a Amoyel, le pianiste, fabuleux pétrisseur de matière sonore. Si la « carrière » suivait une forme de logique, cet artiste devrait avoir le statut international d’un Yefim Bronfman.